La France salue la démission du Président de la République du Burkina Faso qui permet de trouver une issue à la crise. Le Président de la République marque sa solidarité avec les victimes des violences de ces derniers jours et appelle au calme et à la retenue l’ensemble des acteurs. La France rappelle son attachement à la Constitution et donc à la tenue rapide d’élections démocratiques.